Diabète et tabac : association de malfaiteurs

Tabac et diabète provoquent tous deux des complications cardiovasculaires. Quand ils sont associés, les risques sont aggravés.

Les diabétiques sont particulièrement sensibles aux effets toxiques du tabac. Fumer aggrave notamment beaucoup les risques de développer une maladie cardiaque, des complications vasculaires, et d’être victime d’un AVC. Plus on fume, et plus les risques augmentent.

Sevrage tabagique : une priorité

Le sevrage tabagique a une importance capitale pour faciliter le contrôle glycémique et limiter les complications du diabète. Dans ce contexte, il est impératif d’arrêter de fumer le plus vite possible à partir du moment où le diabète est diagnostiqué.

Faites-vous accompagner

Nombreux sont les freins à l’arrêt du tabac :

  • La dépendance physique et psychologique qui doit être évaluée,
  • La peur de la prise de poids,
  • Le stress et la nervosité

Sachez qu’on peut vous proposer :

  • Une substitution nicotinique pour limiter les symptômes de dépendance,
  • Un accompagnement nutritionnel et sportif afin de mieux gérer la prise de poids,
  • Une prise en charge psychologique

Des programmes de prévention et de sevrage spécifiques sont mis à votre disposition. Renseignez-vous auprès de votre médecin traitant ou d’un tabacologue.

Vous pouvez également faire appel à « Tabac Info Service » : service accessible sur simple appel au 39 89 (appel non surtaxé) ou sur le site internet www.tabacinfoservice.fr

Bon à savoir

L’Assurance Maladie rembourse sur prescription médicale les traitements par substituts nicotiniques dans la limite de 50 € par an et par personne. Certaines complémentaires santé prennent en charge tout ou partie du reste à payer. Renseignez-vous.