Se préparer

Les voyages ne sont en aucune façon déconseillés, cependant ils doivent être préparés.

Le plus important, c’est d’en discuter à l’avance avec votre médecin traitant et d’obtenir un bon équilibre du diabète avant le départ.

Prévoir d’emporter tout le nécessaire pour être autonome sur place, à savoir :

  • Les traitements en quantité suffisante, voire même en excédent afin de parer à toutes éventualités (ajouter la moitié de la quantité nécessaire)
  • Le matériel d’injection si besoin ainsi que le matériel de remplacement en cas de bris ou de panne
  • Le lecteur de glycémie, autopiqueur, lancettes, bandelettes urinaires,
  • Le carnet d’auto-surveillance,
  • Un conditionnement isotherme pour ne pas exposer le matériel et les médicaments à une trop forte chaleur ou aux froids extrêmes,
  • Une pharmacie d’urgence (contenu à déterminer avec votre médecin traitant),
  • Une carte indiquant votre statut de diabétique, (rédigée si possible en anglais)
  • Un certificat (en français-anglais si possible) autorisant le transport d’insuline et du matériel d’injection et listant tout le matériel emporté,
  • Une ordonnance de secours (français-anglais) avec la prescription en DCI (Dénomination Commune internationale) de tous vos médicaments (voir les possibilités avec l’ambassade de se réapprovisionner sur place),
  • Les documents d’assurance rapatriement,
  • La carte d’assurance-maladie pour l’étranger à demander à la CPAM CGSS bien avant le départ (dans certains pays, en particulier dans les pays avec lesquels l’Assurance Maladie n’a pas établi d’accord, les frais médicaux peuvent rester à votre charge et parfois coûter très chers, renseignez vous)
  • Le carnet de vaccination